Insight

Dans la peau d’un CPO : tirer le maximum d’un nouveau poste dans les achats

Des leaders de l’industrie expliquent pourquoi vous devez comprendre le contexte de votre entreprise, faire rapidement la différence et aligner vos objectifs avec ceux de la direction.

1. Tout est dans le contexte

Certaines organisations ne seront pas prêtes à attendre 100 jours pour changer, mais d’autres attendront de vous que vous conduisiez seulement une évaluation superficielle dans les 100 premiers jours. Vous devez en juger en fonction de vos rapports initiaux au sein de l’organisation.

Les gens veulent vraiment être écoutés. C’est important d’avoir un plan mais si vous faites savoir haut et fort et le présentez comme un fait accompli, vous ne les écoutez déjà plus mais leur expliquez plutôt votre agenda. Engagez le dialogue et écoutez vos partenaires, soyez prêts à changer vos plans en fonction de l’environnement que vous découvrez, sinon ils risquent de ne pas être pertinents. Et parlez avant tout des sujets qui concernent les gens, ne limitez pas la discussion aux achats et aux économies.

Adrian Cook,, Directeur Achats Groupe chez Babcock International

2. Partez sur les chapeaux de roue

Avant de rejoindre l’entreprise, récupérez des copies de tous les business plans et documents stratégiques, et demandez à votre secrétaire de prévoir des réunions avec tous les partenaires clés et des visites de toutes les usines importantes. Cela vous aidera à comprendre l’entreprise et identifier les problèmes principaux plus rapidement.

Ian Bolger,, Principal à Efficio et ancien Directeur de la Supply Chain de Thames Water

3. Alignez vos objectifs sur ceux de la direction

Très vite vous devrez obtenir l’adhésion de l’équipe de direction ce qui signifie qu’un alignement clair sur leurs objectifs est crucial. Le changement pour le changement ne les intéressera pas, donc gardez en tête avant tout les raisons du changement et ce que vous essayez d’atteindre. Ensuite soyez clair sur l’objectif final. Dans mon cas, il s’agissait de décrire là où nous en serions en termes de réduction des coûts et de gestion de la dépense externe en 2015. Aussi, n’ayez pas peur de prendre des risques – cela fait partie de notre métier.

Charles Letizia,, CPO chez Generali