Notre site utilise des cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des petits paquets de données, appelés « cookies » sur votre appareil. Pour en savoir davantage, consultez notre politique sur les cookies. Vous pouvez désactiver l'utilisation des cookies en modifiant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

De l'intérêt d’avoir les achats représentés au conseil d’administration

MOT: Pablo Borrego

Dans l’entreprise de gestion des déchets Biffa, les achats ont évolué au-delà d’une fonction transactionnelle afin d’offrir une gestion de l’entreprise plus globale. 

Les professionnels des achats devraient-il être représentés au conseil d’administration ? 

La réponse dépend de la nature de votre entreprise et de l’industrie. Le CPO peut avoir besoin de faire partie du conseil d’administration, ou au moins d’avoir un accès ad hoc ou régulier si, par exemple : 

  • vous possédez une entreprise manufacturière dans laquelle la supply chain est cruciale pour faire des affaires.
  • votre production dépend complètement de la réception des matières premières et des pièces de vos fournisseurs.
  • Vos dépenses externes représentent la plus grande part de vos dépenses totales.

Steve Jones est Directeur groupe des Achats et de l’Immobilier de l’entreprise de gestion des déchets Biffa. Il considère avoir eu la chance de débuter sa carrière chez Black & Decker, un leader reconnu pour mettre les achats en première ligne. 

A Biffa, Jones a pris en main un département achats transactionnel « à l’ancienne », enterré dans la fonction finances, et a mis en place une nouvelle équipe stratégique avec un siège au comité exécutif.

Des perspectives plus larges

A partir de ce succès initial dans les achats, l’équipe de l’Immobilier lui a été confiée avec la responsabilité de 250 propriété pour lesquelles, dit-il, “nous avons fait du bon travail sur les sujets techniques traditionnels comme la planification, et s’assurer du respect de la conformité, mais la gestion du parc n’avait pas de dimension commerciale, ce que nous avons désormais ajouté ”.

Le fait que je sois au conseil d’administration ouvre des portes à mes gars – c’est plus compliqué si vous devez compter sur un directeur financier pour vous les ouvrir.

Steve Jones directeur groupe des achats, Biffa.

L’ajout de l’Immobilier au le portefeuille des Achats illustre une des croyances de l’entreprise de Jones. Loin d’être une fonction transactionnelle restreinte, son équipe des achats offre une vision bien plus large. 

“Oui, nous développons et mettons en œuvre une stratégie achats, mais nous opérons également en tant que gestionnaires de l’entreprise, en tenant compte des aspects multifonctionnels et multidimensionnels des relations avec les partenaires internes et externes” déclare Jones. 

“Nous sommes impliqués à tous les niveaux pour produire de la qualité et de la valeur et pour s’assurer que l’entreprise comprend les coûts et les risques de la propriété.”

La trésorerie est roi

Enfouir les achats un ou deux niveaux fonctionnels plus bas perpétuent l’idée selon laquelle tout est une question de prix. Ce qui est intéressant est que Jones explique que les propriétaires de capital-risque, si souvent critiqués, peuvent être plus réceptifs. 

“Ils ne s’intéressent qu’à la valeur pour les parties prenantes, ce qui donne un mandat implicite aux achats. Parallèlement à la réduction des coûts, l’une de leurs priorités principales est la génération de trésorerie, ce qui, par nature, place les achats et ce que nous pouvons apporter assez haut sur leur liste de priorités.”

Jones reconnait, cependant, que beaucoup de compagnies essaient de construire des conseils d’administration plus petits et plus dynamiques, ce qui peut rendre difficile pour les achats de s’y faire une place.

Mais les achats requièrent l’engagement des parties prenantes – y compris la direction – explique Jones. “ Le fait que je sois au conseil d’administration ouvre des portes à mes gars – c’est plus compliqué si vous devez compter sur un directeur financier pour vous les ouvrir. Nous avons convaincu les gens que nous étions là pour les aider à tirer plus de valeur de leur budget et non de le leur amputer.”

Numérisation de la fonction achats : vue d’ensemble des différences géographiques
Insight
Numérisation de la fonction achats : vue d’ensemble des différences géographiques

Cette enquête explore l’état actuel de la fonction et la direction envers laquelle elle évolue, notamment en termes de transformation numérique, ainsi que les méthodes employées par les entreprises pour améliorer leurs processus.

Numérisation des achats : une réalité alternative
Insight
Numérisation des achats : une réalité alternative

La transformation des systèmes et des processus existants grâce à la technologie est souvent citée comme objectif numéro un de la fonction approvisionnement en 2018, mais s'agit-il de toute l'histoire?

Vision interne: amélioration des processus d'achats par le biais des technologies
Case Study
Vision interne: amélioration des processus d'achats par le biais des technologies

Si la numérisation des processus d'achats se présente comme une perspective engageante, elle exige une importante réflexion et planification stratégique en amont.

Mes réductions de coût dans les achats améliorent-elles mon résultat net?
Insight
Mes réductions de coût dans les achats améliorent-elles mon résultat net?

L'absence de systèmes permettant de gérer efficacement l’enregistrement et le suivi des réductions de coût dans les achats représente depuis longtemps une source de frustration pour les responsables de sociétés en capital-investissement.